Ciné CLEP : Blade Runner

Mercredi 13 mars 2019 à 20h15

Bibliothèque Saint-Corneille, salle Michèle Le Chatelier

Entrée Gratuite

Réalisateur

Ridley SCOTT (1982)

Acteurs

Harrison Ford Rick Deckard
Rutger Hauer Roy Batty
Sean Young Rachael
Edward James Olmos Gaff
M Emmet Walsh Bryant
Daryl Hannah Pris
William Sanderson JF Sebastian
Brion James Leon Kowalski

Synopsis

L’an 2019. Les bas quartiers de Los Angeles sont noyés de pluie et envahis par une foule grise. Deckard, un ancien «blade runner», policier spécialisé dans l’élimination des «répliquants», ces rebelles humanoïdes ultra-perfectionnés habituellement cantonnés dans l’espace, est chargé de retrouver la trace de quatre d’entre eux, qui se sont introduits dans la ville. Son seul indice pour les détecter : les répliquants n’ont pas d’affectivité, donc pas de mémoire. Il commence ses investigations par une visite à Tyrell, le créateur de ces humanoïdes, et fait ainsi la connaissance de Rachael, l’assistante du savant. Invité à l’examiner, Deckard s’aperçoit, à l’issue d’une série de tests, qu’elle est elle-même une «répliquante», mais d’un type encore plus élaboré que les autres. Fasciné, l’ancien «blade runner» ne tarde pas à tomber sous le charme de la belle enjôleuse…

La Critique

Jacques Morice (télérama)

Après un accueil frileux à sa sortie, Blade Runner est peu à peu devenu culte, modèle de science-fiction souvent copié, rarement égalé. Quand on le revoit, on retrouve toute sa modernité visionnaire : la ville polluée, les manipulations génétiques, les écrans géants de publicités lumineuses sur les gratte-ciel, le visiophone, le pouvoir digital de rentrer à l’intérieur d’une photo en allant beaucoup vite que dans Blow up… Ce que Ridley Scott préfigure du futur, avec cette adaptation d’un livre phare de Philip K. Dick, reste étonnant, car concret. Du quartier chinois grouillant aux immeubles désaffectés, chaque décor est primordial. Composé d’éléments familiers, rattaché au passé (le film noir), cet univers est d’autant plus fascinant qu’on a la sensation de l’habiter. C’est un cinéma de l’immersion, que Denis Villeneuve reconduit dans la suite (Blade Runner 2049, à l’affiche).

Dans un Los Angeles pluvieux, Rick Deckard (Harrison Ford) est donc un ancien flic qui reprend du service, chargé d’éliminer quatre « réplicants » en fuite, des androïdes presque humains, plus qu’humains, parfois. Donner une âme au réplicant, entretenir l’ambiguïté autour du statut de Deckard, mais aussi de la mystérieuse Rachel (Sean Young), voilà ce qui fait l’attrait majeur de ce film policier et, contre toute attente, sentimental : il recèle une histoire très originale d’amour dangereux.

image_pdfimage_print

Post Author: Michel Fumagalli