Ciné Clep : La Vie et rien d’autre

Mercredi 10 octobre à 20h15

Bibliothèque Saint-Corneille, salle Michèle Le Chatelier

Entrée Gratuite

 

Réalisé par Bertrand Tavernier (1989)

Avec :

Philippe Noiret le commandant Dellaplane
Sabine Azéma Irène
Pascale Vignal Alice
Maurice Barrier Mercadot
Arlette Gilbert Valentine
François Perrot Perrin
Michel Duchaussoy le général Villerieux
François Caron Julien
Jean-Pol Dubois André
Daniel Russo le lieutenant Trévise
Louis Lyonnet Valentin
Charlotte Maury-Sentier Cora Mabel

Synopsis

En 1920, le commandant Dellaplane dirige le bureau chargé d’identifier les grands blessés et les cadavres de la Grande Guerre. Ses services sont sur le point de dégager un convoi sanitaire pris aux derniers jours de la guerre sous l’éboulement d’un tunnel ferroviaire, près de Verdun. Les familles affluent. Parmi elles, deux femmes : Irène, qui recherche son mari, et Alice, en quête de son fiancé. Dellaplane, que hantent véritablement les milliers de morts anonymes qui sont ses compagnons de travail depuis deux ans, se sent attiré par Irène. Dans le même temps commence le travail de sélection du cadavre qui aura l’honneur d’être enterré dans la tombe du soldat inconnu…

La critique par Guillemette Odicino (Télérama)

Cinq jours de novembre 1920 où vont se heurter Irène, bourgeoise farouche à la recherche de son mari, disparu au front, et le commandant Delaplane, héros obstiné (comme toujours chez Tavernier) qui comptabilise les morts de la boucherie de 14-18 ­envers et contre sa hiérarchie.

De villages en ruine en usines désaffectées, de tunnels effondrés en hôpitaux provisoires, Tavernier fait un constat de guerre effrayant, mais lance, parallèlement, un hymne vibrant à la vie à travers l’histoire d’amour pudique et fière d’une gazelle et d’un lion fourbu (superbe Philippe Noiret, récompensé d’un césar). Un film à la fois ample et intime, tout en bleu grisé et marron chair (à canon).

image_pdfimage_print

Post Author: Michel Fumagalli