Concert du 11 février 2018

Comme le bon vin … les concerts du CLEP s’améliorent d’année en année !!!

ensemble-copier

Par Philippe Vandamme

Il n’en est pour preuve la qualité du concert donné en l’église des Sablons le dimanche 11 février. On ne pouvait rêver plus bel hommage à Cornélia Schimd que cette magnifique interprétation du «Magnificat» de Vivaldi et du «Dixit Dominu de Haendel, que Cornélia avait choisis l’année dernière,

chef-pianiste   C’est avec une grande maestria que Yann Molénat a assuré la direction musicale de ce concert. Les choristes ont trouvé «l’équilibre» et le «son». Pari donc réussi pour le nouveau chef de chœur qui, dans des conditions délicates a repris récemment en main la destinée de la Chorale Prélude.

 

Pari également tenu d’avoir doté cette prestation musicale du soutien d’une formation composée violonsd’instrumentistes de haut niveau Patrick Oliva et Boris Winter au violon, Maialen Loth etTania Lio Faucon-Cohen à l’alto, Patrick Larigot au violoncelle, Alexandre Baile à la contrebasse et Camille Delaforge, au clavecin, réunis dans l’Ensemble Instrumental Micropéra

c-tenor Autre promesse honorée par le Maestro : associer à l’interprétation de ces deux œuvres un «  bouquet » de jeunes brillants solistes que l’on peut considérer comme le fleuron de la jeune génération du chant lyrique français. Nul doute que l’on retrouvera sur les grandes scènes lyriques ces artistes tous très talentueux, à savoir les soprani Armelle Humbert et Cécile Madelin, la basse Guihlem Worms et le ténor Sahy Ratianarinavo, avec un coup de cœur tout particulier du public pour le contre-ténor Paul Figuier considéré par de nombreux mélomanes comme « le nouveau Philippe Jarrousky »

L’alchimie ayant parfaitement fonctionné entre trois entités musicales de très bon niveau, un échelon supplémentaire a encore été gravi sur l’échelle de l’excellence des concerts du CLEP.

chorale-f chorale-h

 

 

 

 

 

 

 

 

Bravo et félicitations à l’orchestre, aux solistes et aux choristes qui viennent de tourner une page de l’histoire clépiste Souhaitons que sous la houlette d’un chef de chœur aussi compétent et enthousiaste que Yann Molénat, la Chorale Prélude écrive vite la suivante…pour le plus grand bonheur des mélomanes compiégnois.

 

image_pdfimage_print

Post Author: Michel Fumagalli